Le Centre Asie du Sud-Est constitue le pôle majeur des études sur l’Asie du Sud-Est en France. Cette unité mixte de recherche de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et de l'INaLCO, fondée en 2006, compte une trentaine de chercheurs et une dizaine de doctorants. Ses membres mènent des recherches interdisciplinaires (histoire, anthropologie, archéologie, géographie, ethnomusicologie, linguistique) couvrant les onze pays du sud-est asiatique (Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Timor-Leste, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam), mais aussi des régions ou des États voisins, tels la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Taïwan et la Chine méridionale.

Par ses différents champs d’études, le CASE explore « l’Asie du Sud-Est » en tant qu’aire culturelle, recherchant ses points de convergence et de rupture. Loin d’essentialiser cet objet, le Centre s’intéresse aux sociétés de la région tant dans leur singularité que dans leurs relations mutuelles. Il produit un savoir sur ces sociétés dont le rôle et le poids ne cessent de croître dans le monde contemporain.