L’équipe Pluralité des Langues et des Identités : Didactique, Acquisition, Médiations (PLIDAM) s’appuie sur un champ pluridisciplinaire inscrit aux frontières de la linguistique appliquée à la description à usage d’enseignement des langues et des cultures, de la pédagogie et de l’éducation, des sciences sociales, de la géopolitique et des politiques linguistiques, des sciences de l’information et de la communication et des technologies éducatives. Offrant un cadre de réflexion unique, l’équipe a vocation à être un médiateur reconnu entre espaces francophones et non-francophones, notamment en direction de l’Afrique, du monde arabe, de l’Extrême-Orient et de l’Europe centrale et orientale.

Positionnée dans le contexte de la diffusion, de l’apprentissage et de l’enseignement des langues, l’équipe Pluralité des Langues et des Identités : Didactique – Acquisition – Médiations (PLIDAM) a vocation à être située dans le champ d’une recherche finalisée : étude des processus d’acquisition des langues, des relations enseignants/apprenants, impact des nouvelles technologies dans la transmission des connaissances, design de nouveaux diplômes, réalisation d’outils d’enseignement. Cependant, l’équipe PLIDAM n’entend pas dissocier la recherche finalisée d’une recherche plus fondamentale entendue comme la production de modèles linguistiques à usage d’enseignement, interrogation des arrière-plans géopolitiques et politiques sur lesquels s’appuient les systèmes éducatifs pour diffuser les langues étrangères, rôle des langues maternelles, secondes, étrangères dans la construction du lien social.

La « didactique des langues et des cultures », telle qu’entendue dans ce projet, a pour finalité d’inscrire la description et la transposition des langues et des cultures dans un objectif d’enseignement, de formation et de recherche. Il s’agit de mieux maîtriser les méthodologies et approches d’enseignement et leurs fondements théoriques en s’appuyant sur une analyse plus approfondie des situations éducatives, des cultures d’apprentissage des langues étrangères et du marché des langues et des littératures. Dans cette définition, l’équipe réaffirme la force du lien entre « langues » et « cultures », et fait œuvre d’innovation en ouvrant le champ disciplinaire jusqu’alors resserré autour de la linguistique appliquée. La réflexion proposée positionne les enjeux de la didactique des langues étrangères dans un cadre disciplinaire élargi, celui dicté par les évolutions de notre société du savoir, ainsi que les missions et les responsabilités éducatives et sociales des institutions concernées par la diffusion et la valorisation des langues, des littératures et des cultures. L’équipe se propose d’éclairer, par ses travaux, les conséquences et les perspectives qu’ouvrent dans ses champs de recherche privilégiés, le processus de la mondialisation, l’accélération de la construction européenne et la francophonie.

 

Séminaire doctoral PLIDAM 2018

Problématique 2018Langue étrangère et langue étrangéisée. Comment aborder, traduire et enseigner les nouvelles littératures ? Les mythes dans l'histoire, les cultures et les langues.

Coordination: Frosa PEJOSKA-BOUCHEREAU, PLIDAM, Inalco

Argumentaire:

Nos temps modernes destructeurs qui ont généré et qui continuent de générer l’(é)migration, l’exil, la déportation, l’extermination ne permettent plus à l’écrivain de saisir le monde comme objet de connaissance mais saisissent l’écrivain comme objet de leur l’arbitraire illimité (I. Kertesz, Un autre).

Un nouvel imaginaire, de nouvelles techniques et procédés d’écritures littéraires en résultent (V. Chklovski, L’art comme procédé ; V. Chalamov, Manifeste de la nouvelle prose ; M. De Unamuno, Comment on fait un roman ?; A. Camus, Discours de Suède, Conférence prononcée à Athènes sur l’avenir de la tragédie ; D. Kiš, Le résidu amer de l’expérience) qui modifient la réception des textes littéraires, obligeant le lecteur à lire et à penser autrement.

Ce nouveau langage n’est plus seulement une langue étrangère mais une langue étrangéisée qui par une fiction du réel rend étrange et étranger un réel étranger, sous différentes formes. Cette langue devient la patrie de l’écrivain, Une langue pour abri (G.A. Goldschmidt). Comment lire cette langue étrangéisée ? Comment la traduire ? Comment la comprendre ? Comment l’aborder ? Comment enseigner la nouvelle langue étrangéisée quand nos méthodes d’analyse, nos approches, ne s’adressent qu’au connu et reconnu de la littérature d’avant ? D’un point de vue didactique, que signifie donc enseigner cette littérature ? [...]

 

 

 

 

 

 

Journées d'études PLIDAM 2018

 

 

 

 

 

Vidéos du PLIDAM