Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
allaire_2 Grégoire Allaire
On some recent developments of topology optimization of structures for additive manufacturing


Grégoire Allaire est Professeur de mathématiques appliquées à l'Ecole Polytechnique. Ses spécialités sont l'analyse numérique et l'optimisation, plus particulièrement la modélisation multi-échelle (homogénéisation) et l'optimisation de formes. Il a publié 8 livres et plus de 160 articles scientifiques. Il a reçu le prix Dargelos 2013 de l'AX, le Grand Prix 2011 de la Fondation d'entreprise EADS décerné par l'Académie des Sciences, le prix Blaise Pascal 1996 du Gamni/Smai décerné par l'Académie des Sciences.
candel Sébastien Candel
Calculs « frontières » dans le domaine de combustion


Sébastien Candel est professeur des Universités émérite à  CentraleSupélec et membre honoraire de l'Institut Universitaire de France. Spécialiste des sciences de l’ingénieur, il a consacré ses recherches aux problèmes de combustion et d’aéroacoustique avec des applications à la production d’énergie et à la propulsion aéronautique et spatiale. Ses travaux principalement réalisés au sein du laboratoire EM2C du CNRS ont porté sur la combustion turbulente, la dynamique de la combustion, la combustion cryotechnique et la simulation des écoulements réactifs. Il a présidé le Conseil scientifique de l’IFPEN de 2012 à 2016. Il est actuellement Vice-président de l’Académie des sciences, membre de l’Académie des technologies et de l’Académie de l’Air et de l’Espace et membre étranger de la National Academy of Engineering des Etats-Unis.
Arnaud Arnaud Delaplace
Les matériaux de construction dans les nouveaux contextes environnementaux : impacts sur la caractérisation et la modélisation


Après 10 années passées au LMT Cachan en tant que chargé de recherche CNRS, Arnaud Delaplace a rejoint en 2011 le centre de recherche Lafarge, devenu LafargeHolcim en 2015 après la fusion des deux groupes. Ses activités de recherche concernent la modélisation du comportement mécanique des matériaux cimentaires durcis (modèles discrets, éléments finis), ainsi que la modélisation du comportement au jeune âge des bétons (chaleur d'hydratation, retrait).
capra Bruno Capra
Comportement des ouvrages en service : simulation numérique et aide à la décision


Après des travaux de thèse sur la modélisation des effets mécaniques induits par les réactions-alcali-granulats dans les barrages, mes travaux de recherche en tant qu’enseignant-chercheur à l’Université Paris Est-Marne-la-Vallée ont porté sur le couplage entre durabilité des matériaux et comportement des structures. Depuis 2002, en tant que responsable scientifique de la société Oxand, nous utilisons la modélisation numérique pour prédire le vieillissement des ouvrages, en considérant différentes sources d’incertitudes, de manière à alimenter des analyses de risque permettant de définir et optimiser des plans de maintenance de patrimoines industriels dans le domaine de l’énergie, des transports et de l’immobilier.
conti Sergio Conti
Variational modeling of pattern formation in thin elastic films under compression


Sergio Conti is professor of Mathematics at the University of Bonn. He works on variational models arising from continuum mechanics, including in particular elasticity of thin films and crystal plasticity, with methods related to homogenization, relaxation, and Gamma convergence. He published about 100 scientific papers on journals of analysis, mechanics and physics.
hild François Hild
De l'intégration de données mesurées dans la simulation numérique


François Hild est Directeur de Recherche au CNRS. Il effectue sa recherche au Laboratoire de Mécanique et Technologie (ENS Paris-Saclay). Ses travaux portent sur la mécanique des matériaux, la mécanique expérimentale ainsi que la vision 2D et 3D par ordinateur. Il a publié 8 livres et plus de 220 articles scientifiques. Il est également l’inventeur de 6 brevets. Il a reçu les prix Hetényi et Lazan décernés par la Society for Experimental Mechanics.
sinou Jean-Jacques Sinou
Approches expérimentales et simulations numériques en dynamique non linéaire des structures avec interfaces frottantes


Titulaire d'un doctorat en mécanique de l'École Centrale de Lyon en 2002, Jean-Jacques Sinou est professeur à l'École Centrale de Lyon et membre junior de l’Institut Universitaire de France. Il occupe actuellement le poste de directeur du département de mécanique des solides, génie mécanique et génie civil de l’Ecole centrale de Lyon. Ses travaux de recherche portent sur la dynamique non-linéaire des structures avec interfaces et les vibrations et bruits induits par frottement.