Le foeticide, une administration impensable de la mort ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Sociétés contemporaines Year : 2009

Le foeticide, une administration impensable de la mort ?

(1) , (2) , ,
1
2

Abstract

Le fœticide provoque la mort fœtale in utero en cas d'interruption de la grossesse pour motif médical au-delà du seuil de viabilité. Les soignants concernés, interrogés lors d'une enquête, vivent ce geste comme une transgression à la limite du tolérable. Les registres de justification mobilisés apparaissent comme des rationalisations bancales, notamment la figure imposée mais indéfendable d'une euthanasie prénatale. Les analyses contemporaines de la biopolitique ne parviennent pas davantage à lever les contradictions d'un dispositif complexe. L'hypothèse proposée ici est qu'il renvoie à une forme de pouvoir dispersée dans la diffusion anonyme de la norme et à une biopolitique devenue qualitative, qui évolue du faire vivre au faire vivre bien.
Not file

Dates and versions

hal-00983764 , version 1 (25-04-2014)

Identifiers

Cite

Catherine Allamel-Raffin, Dominique Memmi, Thierry Rusterholtz, Jean-Christophe Weber. Le foeticide, une administration impensable de la mort ?. Sociétés contemporaines, 2009, 75, pp.17-35. ⟨10.3917/soco.075.0017⟩. ⟨hal-00983764⟩
167 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More