Un plafond à caissons : les femmes à l'EHESS - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Sociologie du Travail Year : 2009

Un plafond à caissons : les femmes à l'EHESS

(1) , (2, 3, 4) , (5)
1
2
3
4
5

Abstract

The feminization of employment at the École des hautes études en sciences sociales (EHESS) in Paris has fallen off after an early start and it remains low. This is not to be set down so much to the formally discriminating nature of the recruitment examination (concours) as to competition, the accumulation of social capital and the methods for producing job applications. The initial feminization owed much to long inhouse careers, as women were recruited without sitting for an examination but into subordinate positions from which they could move upwards. This trend came to a halt as this channel of recruitment was shut down and a more elitist, relational and competitive one was opened that leads fewer women to enter job applications. The situation is not a stalemate however. A group of women professors has managed to place the gender question on the agenda and this seems to have given a (weak) boost to feminization.
La féminisation de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) reste faible et après un départ précoce a régressé. Ceci n’est pas tellement dû au caractère formellement discriminant du concours pour les femmes mais plutôt au rapport à la compétition, au mode de formation du capital social et aux modalités de fabrication d’une candidature. La première féminisation doit beaucoup à l’existence de carrières internes longues où les femmes entraient sans concours dans une position subordonnée mais progressaient malgré tout vers le sommet. Ce mouvement a été interrompu par la disparition de cette filière et son remplacement par une voie d’entrée plus élitiste, relationnelle et compétitive qui encourage collectivement moins les femmes à candidater. Cet état n’est pas figé. Un groupe d’enseignantes a réussi en effet à mettre à l’agenda la question du genre ce qui semble favoriser une reprise (fragile) de la féminisation.

Dates and versions

hal-00983771 , version 1 (25-04-2014)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Isabelle Backouche, Olivier Godechot, Delphine Naudier. Un plafond à caissons : les femmes à l'EHESS. Sociologie du Travail, 2009, 51 (2), pp.253-274. ⟨10.4000/sdt.16493⟩. ⟨hal-00983771⟩
325 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More