Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Quels modèles d'apprentissage sont sous-tendus dans les Moocs ?

Résumé : On doit le terme de à Mooc George Siemmens et Stephen Downes en 2008 pour dans un cours nommé Connectivism and Connective Knowledge. . Ce cours a été destiné à 25 étudiants de l’Université de Manitoba, 2300 participants y ont pris part en ligne. Mais le véritable essor des MOOC commence à partir d’un cours de Sebastien Thrun d’intelligence artificielle diffusé sur le site de Stanford en novembre 2011. Le cours a totalisé 160.000 étudiants, cependant à peine plus de 15% vont jusqu’au bout. Suite à ce succès, si on peut parler de succès, Sebastian Thrun fonde Udacity en février 2012. Udacity est une start up. Elle n’a ni le réseau de partenaires, ni le prestige de l’université de Standford. En moins d’un an, cette dernière va lancer sa propre plate-forme, Coursera, et s’imposer comme le leader sur les Moocs en termes de nombre d’étudiants, de cours et de partenaires (plus de 33 fin 2012). Fort de son expérience dans les cours en ligne, le MIT s’associe avec Harvard pour fonder une autre plate-forme de Moocs, Edx. Berkeley les rejoint courant juillet 2012.
Mots-clés : apprentissage Mooc
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris8.archives-ouvertes.fr/hal-01139309
Contributor : Jean-Marc Meunier <>
Submitted on : Tuesday, April 7, 2015 - 5:32:09 PM
Last modification on : Tuesday, May 5, 2020 - 11:50:14 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-01139309, version 1

Citation

Jean-Marc Meunier. Quels modèles d'apprentissage sont sous-tendus dans les Moocs ?. Journée d'étude "Apprendre à l'université à l 'heure du numérique : Quelles évolutions sociétales ? Quelles évolutions pédagogiques ?, Université Paris 8, May 2013, Saint-Denis, France. ⟨hal-01139309⟩

Share

Metrics

Record views

1383

Files downloads

1290