Les fortifications de montagne de la Tsoumerka.

Résumé : Dans le cadre de recherches sur la géographie historique de la Molossie aux époques classique et hellénistique, j’ai effectué une série de prospections et recensé une soixantaine de sites dans la partie centrale de l’Épire. Mon attention s’est portée tout particulièrement sur l’Est de la Molossie, qui correspond en partie aux versants occidentaux du Pinde. Dans cette région très montagneuse, dominée par la Tsoumerka qui culmine à plus de 2300 mètres, il me semblait en effet possible d’apporter des éléments nouveaux par rapport aux schémas proposés par N. G. L. Hammond. À partir d’une exploration plus poussée que mon illustre prédécesseur, je propose un certain nombre de résultats sur ces modestes fortifications de montagne, refuges des pasteurs molosses dans l’Antiquité. Sur ces terrains très montagneux, n’est-il pas pertinent d’appréhender l’organisation de l’espace autrement qu’en termes de frontières, pour tenter de reconstituer des itinéraires de transhumance ? Le danger athamane, élément explicatif retenu par Hammond, ne peut à lui seul justifier une telle concentration de fortifications. Il s’agira donc d’apporter des pistes de réflexion sur un type de fortification très peu représenté dans les ouvrages de référence et sur un phénomène majeur pour la Grèce du Nord : la transhumance.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris8.archives-ouvertes.fr/hal-01470992
Contributor : Marie-Pierre Dausse <>
Submitted on : Saturday, February 18, 2017 - 12:22:37 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 2:11:51 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01470992, version 1

Collections

Citation

Marie-Pierre Dausse. Les fortifications de montagne de la Tsoumerka. . L'Illyrie méridionale et l'Epire dans l'antiquité V, Oct 2008, Grenoble, France. p. 161-167. ⟨hal-01470992⟩

Share

Metrics

Record views

99