Qu’est-ce qu’un Turc (Egypte, Syrie, XVIe siècle) ?

Résumé : L’article étudie les occurrences du mot « Turc » dans les sources arabes et turques, tout particulièrement les chroniques, écrites en Égypte et en Syrie ottomanes au xvie siècle. Il examine ce qu’elles définissent comme « turc » : les individus portant le nom « Le Turc », les réalités « turques » ou relevant des « Turcs », les qualités morales des « Turcs ». Puis il se penche sur les termes dont le contexte montre qu’ils désignent des groupes distincts des « Turcs », ou qu’au contraire ils se confondent avec ces derniers. Il en ressort que le « Turc » est un non-« Arabe », militaire ou plus généralement membre de la gent d’État (askeri), donc un Ottoman, même si « Turc » est beaucoup plus rare que « Roum ». Le mot a un accent élitaire, alors que comme on le sait, il désigne avant tout un rustre en Anatolie et dans les Balkans ; cette opposition n’est pas surprenante si l’on songe que déjà au Moyen-Âge les usages du terme étaient soit spécifiques, soit génériques, et les représentations des « Turcs » largement contradictoires. Des références comparatives à Alger et au Yémen laissent penser que la distinction d’avec les « Arabes » fut déterminante dans la construction de l’identité « turque » dans les provinces arabes de l’Empire ottoman.
Type de document :
Article dans une revue
European Journal of Turkish Studies, 2013
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris8.archives-ouvertes.fr/hal-01481047
Contributeur : Benjamin Lellouch <>
Soumis le : jeudi 2 mars 2017 - 10:43:57
Dernière modification le : jeudi 7 septembre 2017 - 01:04:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01481047, version 1

Collections

Citation

Benjamin Lellouch. Qu’est-ce qu’un Turc (Egypte, Syrie, XVIe siècle) ? . European Journal of Turkish Studies, 2013. 〈hal-01481047〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

59