Security of mineral resources: A new framework for quantitative assessment of criticality

Résumé : Cet article traite des limites de la croissance économique à travers la question de criticité des matières premières minérales. Il se propose d’utiliser et d’élargir les travaux existants -mais pas en France, ni pour elle- puis de les appliquer à l’économie française de 2009 à 2014 via l’exemple du lithium afin de mettre à sa disposition des indicateurs permettant de d’identifier des signaux de tensions dans la fourniture de matières premières de nature encore indétectables dans les études de criticité existantes. Après avoir construit une base de données sur 15 ans de la production et des échanges mondiaux de lithium, une revue de littérature sur la problématique de la criticité est effectuée. Le modèle de référence de la Commission européenne est ensuite explicité. Outre ces apports liminaires, les principaux sont de trois ordres : la reconfiguration des indicateurs de criticité existants au cas français ; la proposition d’un nouvel indicateur de criticité complémentaire aux deux de la Commission et qui prend en compte non pas le seul marché amont de la matière mais aussi sa transformation en aval par l’économie ; Enfin, la définition d’une criticité forte et une faible a permis de générer douze indicateurs et variantes (quatre fort(e)s et huit faibles) issus des deux points précédents et soumis à des vérifications de robustesse.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris8.archives-ouvertes.fr/hal-01591701
Contributeur : Georges Daw <>
Soumis le : jeudi 21 septembre 2017 - 18:47:26
Dernière modification le : vendredi 22 septembre 2017 - 01:10:49

Identifiants

Collections

Citation

Georges Daw. Security of mineral resources: A new framework for quantitative assessment of criticality. Resources Policy, Elsevier, 2017, 53, pp.173-189. 〈https://www.journals.elsevier.com/resources-policy〉. 〈10.1016/j.resourpol.2017.06.013〉. 〈hal-01591701〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

158