Decentralisation of university infrastructure and impact on local land tenure: case of the city of Bertoua, East Cameroon - Archive ouverte HAL Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year :

Decentralisation of university infrastructure and impact on local land tenure: case of the city of Bertoua, East Cameroon

Décentralisation universitaire et impact sur le foncier local : cas de la ville de Bertoua, Est Cameroun

(1) , (1) , (2)
1
2

Abstract

With the university reform of 1993, the government of Cameroon a political will to endow the ten regions with a State university, at least, a faculty. In this light, some regional capitals have become hosts of State universities. The city of Bertoua, host to the Faculty of Legal Sciences of the University of Yaoundé II, and recently the Higher Teacher Training College of the University of Ngaoundere is no exception. The establishment of university infrastructure requisitions land in urban centres or peripheries, dislodging autochthons and engendering socio-spatial changes. This is compounded by the fact that most often their land is not registered or legally secured. This poses acute problems of land ownership in Cameroon. The objective of this article is to show that endowing these cities with university infrastructure, a major land grabber, impoverishes the local population. To achieve this, both qualitative and quantitative methods were used viz. reviewing related literature and regulatory texts, and questionnaire administration. The main premise of this study is that despite the fact that the local population receives compensation, in the medium and long terms they become poorer than before owing to loss of identity and socioeconomic prestige. Consequently, a revision of the land law to include a compensation procedure based essentially on an " eviction-relocation " model and an accompaniment of locals' reestablishment is imperative and seen as plausible solutions.
Avec la réforme universitaire de 1993, l'Etat camerounais affiche une volonté politique de doter chacune des dix régions du pays d'une université d'Etat, ou, à défaut, d'une faculté. C'est ainsi que certaines capitales régionales ont accueilli des démembrements des grandes universités. La ville de Bertoua abrite ainsi depuis 2014 une annexe de la faculté des sciences juridiques et politiques de l'Université de Yaoundé II, et Université de N'Gaoundéré s'est vu dotée d'une ENS (école normale supérieure) La mise en place des infrastructures universitaires exige de réquisitionner des terrains dans les centres urbains concernés ou en leurs périphéries, entrainant le déplacement des populations, souvent des autochtones et des recompositions sociales et spatiales. Surtout, dans des contextes où très souvent les terres des autochtones ne sont pas immatriculées, et donc non sécurisées. Ce qui pose le problème du droit à la propriété foncière au Cameroun. L'objectif de cet article est de montrer comment l'équipement de ces villes en infrastructures universitaires, grandes dévoratrices d'espace contribue à appauvrir les populations locales. Sur le plan méthodologique, ce texte s'appuie sur exploitation de la littérature scientifique, la compilation des textes réglementaires sur le foncier, ainsi que des données d'enquêtes menées dans le cadre d'une recherche sur les procédures de délogement et indemnisation ainsi que l'impact de ceux-ci. Les populations locales affectées par ces opérations deviennent plus pauvres qu'auparavant, du fait de la perte des prestiges socioéconomiques et identitaires, liés à la terre. Et pourtant, elles ont reçu des indemnisations pour les terres perdues. Nous proposons une révision de la loi foncière et de la procédure d'indemnisation qui devrait être basée essentiellement sur le modèle "délocalisation-relocalisation" et un accompagnement des populations locales dans leurs réinsertions comme des solutions possibles.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rev-AYD_Eleno-Souley-Yapi-Corrected 030718.pdf (447.86 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01835087 , version 1 (24-07-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01835087 , version 1

Cite

Eleno Manka 'a Fube, Souleman Ngouohou, Alphonse Yapi-Diahou. Decentralisation of university infrastructure and impact on local land tenure: case of the city of Bertoua, East Cameroon. 2018. ⟨hal-01835087⟩
178 View
109 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More