Didon et Énée : une problématique de la sublimation - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Musurgia : analyse et pratique musicales Year : 2004

Didon et Énée : une problématique de la sublimation

(1, 2)
1
2

Abstract

Within the framework of the theme Music-Power, our aim will be of showing that, in the opposition between passion and reason, love and duty, free will and destiny, it is the problematic of sublimation that is at stake. We will first sketch, from a theoretical viewpoint and in the perspective of Freud and Lacan, the stakes of sublimation; we will determine that it belongs to its nature to be in the service of the Law, in the widest sense of the term. Thereafter, we will propose a distinction between ethic and aesthetic sublimation. We will argue that the exception of the work does not reside in its message, but rather it the singularity of its being put into work. We will discuss as an example the case of the only true opera by Purcell, Dido and Aeneas. We will shew that beyond the apparent message of this episode from tie Aeneide, a signification can be perceived, proper to Purcell's own reading, the effect of which arises exclusively through the composer's elaboration of the musical material. We will analyze one aspect of this elaboration, the tonal construction. It is in this way that the proper speech of the artist always expresses itself through artistic activity, beyond the Law to which it seems subjected.
Dans le cadre du rapport Musique – Pouvoir, notre objectif sera de montrer qu’au travers de la thématique qui oppose passion et raison, amour et devoir, libre arbitre et destin, c’est la problématique de la sublimation qui se trouve posée. En premier lieu nous dégagerons sur un plan théorique, dans la perspective de Freud et Lacan, les enjeux de la sublimation ; nous constaterons qu’il est dans sa nature d’être au service de la Loi, entendue au sens le plus large. Nous distinguerons ensuite sublimation éthique et sublimation esthétique. Nous soutiendrons le point de vue que l’exception de l’oeuvre ne réside pas dans la teneur du message transmis, mais dans la singularité de sa mise en oeuvre. Nous en verrons un exemple dans le cas précis de l’unique véritable opéra de Purcell, Didon et Énée. Nous constaterons enfin qu’au-delà du message apparent véhiculé par cet épisode de l’Énéide, se profile une signification, lecture propre à Purcell, dont l’effet provient uniquement de l’élaboration du matériau musical par le compositeur. Nous analyserons pour le comprendre l’un des aspects de cette élaboration : la construction tonale. Ainsi se dessine toujours dans l’activité artistique la parole propre de l’artiste au-delà de celle de la Loi à laquelle il semble soumis.
Not file

Dates and versions

hal-02540509 , version 1 (11-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02540509 , version 1

Cite

Olga Moll. Didon et Énée : une problématique de la sublimation. Musurgia : analyse et pratique musicales, 2004, Musique et Pouvoir (n° XI, n° 3), pp.59-70. ⟨hal-02540509⟩
26 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More