Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Cinéphilie et engagement estudiantin en Tunisie durant les années 1968

Résumé : Ni mouvement étudiant, ni mouvement politique, la Fédération tunisienne des ciné-clubs (FTCC) a pourtant joué un rôle très spécifique dans le combat démocratique de la jeunesse tunisienne sous Bourguiba. Dans la deuxième moitié des années 1960, les jeunes animateurs de la FTCC évincent les dirigeants historiques, qualifiés de « godardiens » et accusés de manquer de pugnacité face au pouvoir. Le ciné-club est alors un lieu d’acculturation et de sociabilité essentiel pour la jeunesse tant lycéenne qu’étudiante, un lieu d’apprentissage du collectif, et donc de politisation. Les étudiants croient trouver dans le cinéma le média par excellence pour aller à la rencontre de leurs concitoyens, pour une partie encore analphabètes. Si les déconvenues sont nombreuses, les ciné-clubs s’imposent comme un espace d’expérimentation démocratique pour une jeunesse éduquée, une bulle d’oxygène en contexte autoritaire que l’État bourguibien n’a pas réussi (ou n’a pas voulu ?) détruire.
Complete list of metadata

https://hal-univ-paris8.archives-ouvertes.fr/hal-02551256
Contributor : Haki Shtalbi Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, April 22, 2020 - 6:30:39 PM
Last modification on : Thursday, August 4, 2022 - 5:12:32 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02551256, version 1

Citation

Morgan Corriou. Cinéphilie et engagement estudiantin en Tunisie durant les années 1968. Françoise Blum; Pierre Guidi; Ophélie Rillon. Étudiants africains en mouvements. Contribution à une histoire des années 68, Publications de la Sorbonne, p. 137-151, 2016, 978-2-85944-978-0. ⟨hal-02551256⟩

Share

Metrics

Record views

20