Cinéphilie et engagement estudiantin en Tunisie durant les années 1968 - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2016

Cinéphilie et engagement estudiantin en Tunisie durant les années 1968

(1)
1

Abstract

Ni mouvement étudiant, ni mouvement politique, la Fédération tunisienne des ciné-clubs (FTCC) a pourtant joué un rôle très spécifique dans le combat démocratique de la jeunesse tunisienne sous Bourguiba. Dans la deuxième moitié des années 1960, les jeunes animateurs de la FTCC évincent les dirigeants historiques, qualifiés de « godardiens » et accusés de manquer de pugnacité face au pouvoir. Le ciné-club est alors un lieu d’acculturation et de sociabilité essentiel pour la jeunesse tant lycéenne qu’étudiante, un lieu d’apprentissage du collectif, et donc de politisation. Les étudiants croient trouver dans le cinéma le média par excellence pour aller à la rencontre de leurs concitoyens, pour une partie encore analphabètes. Si les déconvenues sont nombreuses, les ciné-clubs s’imposent comme un espace d’expérimentation démocratique pour une jeunesse éduquée, une bulle d’oxygène en contexte autoritaire que l’État bourguibien n’a pas réussi (ou n’a pas voulu ?) détruire.
Not file

Dates and versions

hal-02551256 , version 1 (22-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02551256 , version 1

Cite

Morgan Corriou. Cinéphilie et engagement estudiantin en Tunisie durant les années 1968. Françoise Blum; Pierre Guidi; Ophélie Rillon. Étudiants africains en mouvements. Contribution à une histoire des années 68, Publications de la Sorbonne, p. 137-151, 2016, 978-2-85944-978-0. ⟨hal-02551256⟩
28 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More