. Qu, Ce raisonnement illustre alors la condition même de l'expérience de la réversibilité du touchant et du touché, c'est-à-dire la possibilité même pour mon corps de se donner comme phénomène à connaître et de se dévoiler, au terme de l'expérience, également comme percipere. Ma chair comme corps propre constitue ainsi le corrélat d'une chair du monde à partir de laquelle elle se définit, c'est elle qui permet d'appréhender ce monde et ainsi de le connaître : la chair est l'origine phénoménologique de toute connaissance, 1997.

E. Husserl and M. Cartésiennes, , 2008.

E. Husserl, De la Synthèse passive, Editions Jérôme Millon, 1998.

E. Husserl, Leçons pour une Phénoménologie de la conscience intime du temps, 1964.

. Kant, , 2006.

M. Merleau-ponty, Le Visible et l'invisible, Editions Gallimard, 1964.