Concret PH, un espace mouvant - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year :

Concret PH, un espace mouvant

(1)
1

Abstract

L'étude de la pièce électroacoustique Concret PH de I.Xenakis dévoile une omniprésence de l'espace : ce dernier est présent dans la démarche compositionnelle, dans le nombre important et la disposition des hautparleurs, dans l'architecture du Pavillon Philips, conçu pour accueillir cette pièce et dans le son lui-même. I.Xenakis semble avoir sculpté intégralement une « oeuvre-son », une morphologie spatiale. L'auditeur a en effet la sensation d'être enveloppé d'un espace mouvant. S'il est possible de démontrer comment le compositeur a pris en compte l'espace, comment, dans le cas de I.Xenakis, il l'a composé, il est plus difficile, pour l'auditeur, d'expliquer comment se crée cet espace qui l'enveloppe. Comment analyser cet espace vécu? La phénoménologie permet de prendre en compte la mobilité intrinsèque à chaque son, et de concevoir le son comme un mobile, comme la trace d'un mouvement. En se fondant sur cette philosophie, et en repartant d'une position subjective, où l'imagination et les perceptions d'un auditeur sont sans cesse corrélées, l'espace sonore devient la trace mouvante d'un univers complexe et insaisissable. Concret PH se présente ainsi comme un entrelacement de mobiles, un univers riche et protéiforme.
Fichier principal
Vignette du fichier
20.Meric.pdf (235.99 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03121413 , version 1 (26-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03121413 , version 1

Cite

Renaud Meric. Concret PH, un espace mouvant. Journées d'Informatique Musicale, Association Française d'Informatique Musicale; Centre de recherche en Informatique et Création Musicale, Jun 2005, Saint-Denis, France. ⟨hal-03121413⟩
20 View
45 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More