Guerrilla y resistencia campesina - Archive ouverte HAL Access content directly
Books Year : 2003

Guerrilla y resistencia campesina

(1)
1

Abstract

Guerilla y Resistencia campesina traces the origins and development of anti-Francoist resistance in the Aragon region, from 1939 to 1952. Essentially a guerrilla movement, the resistance developed in the region's mountainous zones and in close contact with a rural population that had already lived through the trauma of the Civil War and the post-war periods. By detailing the various efforts of the guerrilla resistance as well as the strategies devised by local authorities to combat it, this study analyzes the reorganization of social, political, and economic relations in the rural villages of Aragon during the period named "first Francoism." The connection between the guerrilla movement and the rural sympathizers forming support and supply chains receives particular attention, focusing above all on the role of the women who were very present within these networks. In fact, the conflict experienced during this period of Spanish history reveals the politicization of certain sectors of rural society, notably amongst rural women. Through contact with both guerrilla fighters and the direct repression of the Francoist dictatorship, numerous rural inhabitants - male and female - experienced an accelerated awakening of a political consciousness. Through an interdisciplinary approach incorporating social, comparative, anthropological, and oral history, this study simultaneously constitutes both a chronicle of anti-Francoist guerrilla movements and an analysis of the structural issues presented by quotidian existence in 1940's Aragon.
Cette recherche analyse les origines et le développement de la résistance antifranquiste dans la région de l'Aragon entre 1939 et 1952. Cette résistance prit essentiellement la forme d'une guérilla qui se développa dans les zones montaigneuses de la région en contact étroit avec la population rurale, une population qui avait déjà vécu les traumatismes liés à la guerre et à la répression de l'après-guerre. À travers les différentes étapes de la lutte de la guérilla et des stratégies mises en place par les autorités locales pour la combattre, ce travail propose une analyse de la réorganisation des relations sociales, politiques et économiques dans les villages de l'Aragon rural pendant la période connue comme " premier franquisme ". Une attention particulière est prêtée à l'articulation entre le mouvement de guérilla et les secteurs paysans sympathisants qui constituèrent les réseaux d'appui et d'approvisionnement de cette guérilla, et tout particulièrement au rôle des femmes, très présentes dans ces réseaux. En fait, le conflit vécu pendant ces années-là représenta une période de politisation de certains secteurs de la société paysanne et en particulier des femmes. À travers le contact avec les guérilleros et l'expérience directe de la nature répressive de la dictature, de nombreux paysans, hommes et femmes, expérimentèrent un processus accéléré de prise de conscience politique. À travers une démarche pluridisciplinaire, qui intègre des apports de l'histoire sociale, l'histoire comparée, l'antropologie historique et l'histoire orale, ce traval constitue en même temps une chronique de la guérilla antifranquiste et une analyse des problématiques structurales et de la vie quotidienne de l'Aragon des années quarante.
Not file

Dates and versions

hal-00918852 , version 1 (15-12-2013)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00918852 , version 1

Cite

Mercedes Yusta Rodrigo. Guerrilla y resistencia campesina: La resistencia armada contra el régimen de Franco en Aragón (1939-1952). Prensas Universitarias de Zaragoza, pp.292, 2003, Ciencias Sociales. ⟨hal-00918852⟩
85 View
1 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More