Caractère et littérature nationale en Italie (XIXe siècle)

Résumé : Les hommes de lettres et penseurs de la péninsule, d’Ugo Foscolo à Francesco De Sanctis, en passant par Leopardi et Carducci, ont inventé le « caractère national italien » dans leurs histoires de la littérature nationale publiées au cours du XIXe siècle, qui construisent le stéréotype du manque de sociabilité des Italiens et de leur lyrisme intrinsèque. Les dirigeants du Royaume se donneront ainsi comme mission prioritaire après 1860 de « forger le caractère » des habitants de la péninsule, sous peine de voir son peuple résister aux poussées de la civilisation.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
M. Niqueux. Le caractère national. Mythe ou réalité ? Sources, problématique, enjeux, Maison de la recherche en sciences humaines, pp.99-109, 2005
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris8.archives-ouvertes.fr/hal-01426810
Contributeur : Laura Fournier-Finocchiaro <>
Soumis le : mercredi 4 janvier 2017 - 22:34:40
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:22

Identifiants

  • HAL Id : hal-01426810, version 1

Citation

Laura Fournier-Finocchiaro. Caractère et littérature nationale en Italie (XIXe siècle). M. Niqueux. Le caractère national. Mythe ou réalité ? Sources, problématique, enjeux, Maison de la recherche en sciences humaines, pp.99-109, 2005. 〈hal-01426810〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

66