Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

L'apparence de l'idée

Résumé : Si l’on peut considérer, à la suite de Rosen, que la forme classique relève d’une dimension dialectique parce qu’elle élabore puis résout une tension, il faut insister sur le fait que c’est au moyen du travail de composition, d’élaboration et donc d’écriture que cette dimension prend consistance. Il ne s’agit plus d’exprimer (des sentiments) mais d’injecter la tension de ces affects, dans le processus d’élaboration. C’est le traitement du matériau qui en constitue le moteur. Traitement dialectique ? Si j’en fais l’hypothèse ici, c’est dans le sens où les apparences sont constamment remises en question, dans un processus qui progresse du fait même de cette remise en jeu. C’est aussi parce que la tension ne s’élabore plus uniquement par l’opposition de deux éléments distincts, voire contrastants, mais par la mise en tension du matériau avec lui-même, grâce aux modalités d’objectivation que constituent les catégories musicales. Enfin, par le biais du motif, les catégories sont elles-mêmes mises en question, mais autrement que par une opposition binaire.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris8.archives-ouvertes.fr/hal-02540076
Contributor : Olga Moll <>
Submitted on : Friday, April 10, 2020 - 4:18:15 PM
Last modification on : Tuesday, May 5, 2020 - 11:50:18 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02540076, version 1

Citation

Olga Moll. L'apparence de l'idée. sous la direction de Jean-Paul Olive. Réfléchir les formes : autour d'une analyse dialectique de la musique, L'harmattan, pp.157-176, 2013, Collection Arts 8, 978-2-343-01598-9. ⟨hal-02540076⟩

Share

Metrics

Record views

9