Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Enjeux et limites de la professionnalisation d’un groupe « minoritaire » : les éducatrices de jeunes enfants (EJE)

Résumé : Article publié dans Education et socialisation-Les cahiers du CERFEE, n°42, 2016. Varia. Référence électronique Mej Hilbold, « Enjeux et limites de la professionnalisation d'un groupe « minoritaire » : les éducatrices de jeunes enfants (EJE) », Éducation et socialisation [En ligne], 42 | 2016, mis en ligne le 23 octobre 2016, consulté le 16 décembre 2016. URL : http://edso.revues.org/1874 ; DOI : 10.4000/edso.1874 Résumé : Dans un contexte de travail massivement féminisé, minorisé, invisibilisé, les professions de la petite enfance ont à lutter contre des représentations de métiers féminins exercés « naturellement » par des femmes, fréquemment pensées comme figures maternantes, tirant essentiellement leurs compétences d'expériences relevant de la sphère privée. Leur arme historique contre ces représentations est leur «professionnalisation»-une professionnalisation pensée ici comme processus de subjectivation-, qui passe aujourd'hui, pour certaines catégories comme les éducatrices de jeunes enfants, par une formation au management d'équipe. La valorisation des professions doit-elle fatalement passer par une normalisation ? Comment cette profession se trouve-t-elle altérée sa professionnalisation ? Cet article s'appuie sur des données empiriques récoltées auprès de personnels de crèches collectives et d'étudiants et formateurs en centres de formation pour éducateurs de jeunes enfants (observations ethnographiques et entretiens non-directifs) et se caractérise au plan théorique par l'examen critique de la sociologie des professions éducatives au prisme des études de genre. Mots-clés: Professionnalisation-Identité professionnelle-Educatrices de jeunes enfant-Travail des femmes-Groupe minoritaire Title: Issues and limits of the professionalization of a "minority" group: the early childhood educators Abstract In a working environment which is almost entirely composed by women, minoritized, without visibility, early childhood professions have to struggle against representations of a women's work, «naturally» exercised by women, as if their skills arose from the private sphere (function of mothering). Their historical weapon against these representations is their "professionalization"-a professionalization thought here as a process of subjectivation-, which, today, for some categories, such as early childhood educators, requires a team management training. Should the normalization be an obligatory step for raising the profile of the professions? How can this profession become altered by the temptation of majority? This article is based on empirical data collected from collective nursery employees, students and teachers in training center for early childhood educators (ethnographic observations and non-directive interviews) and is characterised, at the theoretical level, by the critical review of the sociology of educational professions, in the light of gender studies.
Complete list of metadata

https://hal-univ-paris8.archives-ouvertes.fr/hal-02997797
Contributor : Mej Hilbold <>
Submitted on : Tuesday, November 10, 2020 - 11:30:51 AM
Last modification on : Wednesday, April 28, 2021 - 6:48:04 PM
Long-term archiving on: : Friday, February 12, 2021 - 12:16:26 PM

File

Mej Hilbold Professionnalisati...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

Mej Hilbold. Enjeux et limites de la professionnalisation d’un groupe « minoritaire » : les éducatrices de jeunes enfants (EJE). Education et socialisation - Les cahiers du CERFEE, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2016, ⟨10.4000/edso.1874⟩. ⟨hal-02997797⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

36