Release burst and its phonological implications - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2018

Release burst and its phonological implications

La détente syllabique et ses implications phonologiques

(1, 2)
1
2

Abstract

The release burst, a particular puff of air after the release of an occlusion, has long been ignored by phonologists. Considered to be “fine-grained phonetic detail”, it is only recently that it drew some attention. I therefore had to conduct two operations, the second naturally deriving from the first. First, I had to show that phonologists must indeed consider the release burst. In that purpose, I validated the Burst-to-Vowel Insertion Hypothesis, which stipulates that a post-coda release burst will be adapted as an epenthetic vowel in Korean. I worked on two grounds: on loanwords from English, and on online adaptations of non-words by native Korean speakers. In both cases, results show that a burst in the input is responsible for a vowel insertion in the output. This proves that Korean speakers do perceive the burst. Now, if it is perceived, it means it is phonological, and if it is phonological, it must be modelled. Consequently, I propose a model for the release burst. The first proposition made in the 1960s suggested a [released] feature, which was not very convincing. I therefore propose a model in the framework of a contour-based theory of Strict CV Phonology where the burst is a structural rather than a melodic object, thus explaining not only why it is adapted as a vowel in Korean, but also why its presence after English codas is more marked in some contexts than in others. In my model, the release burst is not an ad hoc object anymore but an instance of a larger phenomenon: C/V interactions.
La détente syllabique, relâchement de l’occlusion aux caractéristiques phonétiques bien particulières, a longtemps été absente des représentations phonologiques. Reléguée au statut de « détail phonétique fin », elle n’est considérée par les études en phonologie que depuis peu. Je me suis donc attachée, dans ce travail, à développer deux idées principales, la seconde découlant naturellement de la première. D’abord, j’ai voulu montrer que la détente doit effectivement être prise en compte par la phonologie. Pour ce faire, j’ai validé la Burst-to-Vowel Insertion Hypothesis, soit l’hypothèse selon laquelle une détente après coda sera adaptée en coréen avec une épenthèse. Je me suis attachée à le montrer sur deux terrains : dans les emprunts à l’anglais et dans les adaptations online de non-mots par des coréanophones. Dans les deux cas, les résultats montrent que la détente dans l’input est bien responsable de l’insertion vocalique dans l’output. Cela prouve que la détente est perçue par les coréanophones. Or, si elle est perçue, c’est qu’elle renvoie à un objet phonologique. Si elle est phonologique, elle doit être représentée. S’ensuit une proposition de modélisation de la détente. La première proposition dans les années 1960 suggérait un trait [détente], mais elle n’est que difficilement tenable. Je fais donc une proposition s’intégrant dans le modèle à contours qui fait de la détente un objet structurel davantage que mélodique et qui explique, outre son adaptation en voyelle finale en coréen, pourquoi la détente en anglais est plus marquée dans certains contextes que dans d’autres. La détente semble alors relever d’un domaine de recherche plus large, complémentaire de la théorie des traits, dont il faut souhaiter le développement en phonologie aujourd’hui : la modélisation de la structure des transitions entre consonnes et voyelles.
Fichier principal
Vignette du fichier
2018-10 HUTIN Lad V2_compressed.pdf (5.47 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02963100 , version 1 (09-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02963100 , version 1

Cite

Mathilde Hutin. La détente syllabique et ses implications phonologiques. Linguistique. Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, 2018. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02963100⟩
76 View
651 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More